Kakei et Shishi Odoshi, JC

Kakei et Shishi Odoshi, JC

L’ image que je choisis : une fontaine que l’on trouve dans les jardins japonais appelée Keiki ou Shishi Odoshi.
Le clapotis de l’eau est un bruit assez harmonieux qui fait partie intégrante de la contemplation des jardins
japonais. Un jardin japonais se regarde et s’écoute.
Quel lien avec le diabète ?
J’y vois l’équilibre puis le déséquilibre : le bambou se renverse quand il est trop plein et reviens après à sa
position d’origine après avoir déversé l’eau.
La fontaine se laisse regarder : chaque diabétique est amené à jeter un regard sur son diabète.
La fontaine se laisse écouter : le diabétique finit par être à l’écoute de son corps malgré lui ne serait-ce que
pour éviter les hypos. Un signe de fatigue, une excitation, hypo ou hyper ?
L’eau qui s’écoule peut aussi symboliser le temps qui passe : le diabétique est sensible au temps. Il calcule tout
le temps, par nature un diabétique doit être fort en calcul mental. Mais le diabétique est aussi sensible à l’âge,
complications obligent.
Enfin, la fontaine s’intègre dans un environnement, ici un chemin : être diabétique c’est un parcours à
effectuer. De l’effondrement lors de l’annonce, du repli sur soi, des questions, à la reprise de la confiance en
soi, le vivre avec, et finalement après l’acceptation, avoir à nouveau les sens en éveil, le partage avec les autres,
jusqu’à se dire : la vie est belle. Un droit pour tous y compris les diabétiques.
Un peu d’humour pour terminer : avant de devenir des objets de décoration dans les jardins, les Kakei & Shishi
Odoshi avaient été créés par les paysans japonais pour faire peur aux animaux sauvages ….Déjà une histoire de bête.