Adhérer

OSE a besoin de vos dons et adhésions pour continuer à exister


Pourquoi et comment adhérer ?

Ose a besoin de vos dons et adhésions pour continuer à exister…
Si vous avez aimé le bulletin, si vous avez apprécié les moments passés lors des réunions, alors adhérez !! Sans votre soutien financier, OSE et le bulletin sont menacés d’extinction !
Vous pouvez également donner vos insulines, bandelettes ou lecteurs non périmés afin de les envoyer pour les plus démunis : en Afrique Noire et au Maghreb.
Pour donner ou adhérer, imprimez et complétez le formulaire que vous trouverez en cliquant ici et renvoyez-le à OSE à l’adresse suivante :

ASSOCIATION OSE
107, rue de l’Université
75 007 PARIS

Humeur

En ce début 2005, j’ai souhaité écrire pour faire part d’une certaine indignation suite à une information reçue lors de l’Assemblée Générale de OSE (le 22 janvier 2005).

Elle concernait l’équilibre financier de l’association. Des responsables du bureau venaient de nous présenter le bilan, quand ils nous parlèrent de l’implication des principaux laboratoires qui nous proposent insulines et autres petits « objets » indispensables à notre survie. Et là ; je fus consternée d’apprendre, qu’actuellement moins de cinq d’entre eux soutiennent financièrement notre chère association.

Les autres manqueraient éventuellement de générosité ou de générosité désintéressée. En effet, certains d’entre eux demandent, en échange de leur don, une publicité vantant les mérites d’un de leurs produits. Deal systématiquement refusé. On ne s’appelle pas OSE pour rien ! Et concernant le contenu de la revue, une éthique non commerciale est revendiquée.

Ma réflexion est la suivante : si je peux comprendre que l’objectif principal d’une firme pharmaceutique soit, comme toute entreprise, de faire des profits, il m’est par contre difficile d’accepter qu’elle refuse de faire un petit geste (sans doute une micro goutte d’eau à son niveau ?) pour soutenir une association d’aide aux malades. DID, nous avons besoin du travail de tous ces laboratoires pharmaceutiques. Néanmoins, il ne me semble pas insensé d’écrire que la réciproque est vraie. Ces mêmes laboratoires continuent à exister, à prospérer grâce à nous, nos maladies et notre confiance.

Sera-t-il possible que les laboratoires pharmaceutiques inversent la tendance de la non-implication et ce, bien sûr, dans les plus brefs délais, au nom d’une humanité pas incompatible avec la logique commerciale ?
Véronique (94)

vierose_ECrochard


Afrique

OSE envoie en Afrique des produits pharmaceutiques non périmés et en état de marche afin d’aider les diabétiques :
– Insuline
– Bandelettes
– Appareils à glycémie

Si vous changez de traitement, ne jetez pas vos produits, déposez-les chez OSE pour les envoyer aux plus démunis.